UN DISCOURS D’ANTHOLOGIE - Octobre 2010

Publié le par Paul Coulon

Lors du 60 ème Congrès de la viticulture Allemande – le 24 mars 2010, à Stuttgart - la Chancelière, Angela MERKEL a prononcé le discours d'ouverture. Un discours d'anthologie qui défend vigoureusement le vin et son économie dont nous publions ici les extraits les plus significatifs :

 

 " La viticulture, tout comme la culture fruitière, n'a pas seulement un millénaire de traditions anciennes - tout à l'heure le vin a été mis en rapport avec l'apparition du monde - mais il est remarquable qu'encore aujourd'hui, au XXI° siècle, elle est présente dans les paysages, l'économie et la culture de régions entières.

Nous, Allemands, sommes fiers de la viticulture exceptionnelle que connaissent au moins certaines régions - là d'où je proviens dans le Nord, ce n'est pas si répandu. Un grand merci à tous ceux qui s'y engagent quotidiennement.

Le vin n'est pas seulement un aliment, je pense que tout le monde dans cette salle est d'accord pour le dire. Le vin est également synonyme de conscience de vivre et surtout de joie de vivre. Il a toujours inspiré les créations culturelles. Les poèmes, les proverbes et les chants se tissent autour du jus de la treille.

Par ma présence, je souhaite montrer mon estime pour ce secteur et ses résultats économiques impressionnants. L'Union européenne compte environ 2,3 millions d'exploitations viticoles, ce qui représente pour notre continent une part non négligeable de l'économie de classe moyenne.

De la viticulture naît une multitude de synergies, par exemple avec le tourisme et la gastronomie. Ainsi, la viticulture contribue à la création d'emplois bien au-delà de son secteur et marque de son empreinte la vie culturelle.

J'aimerais vous assurer que nous allons tout mettre en oeuvre pour nous tenir à disposition du secteur viticole en tant que partenaire fiable et ce, même à l'avenir. C'est par exemple le cas pour le maintien des droits de plantation que nous soutenons très clairement en tant que gouvernement fédéral, tout comme la promotion qui intéresse certains d'entre vous, et pour laquelle nous nous tenons à votre disposition en tant que gouvernement fédéral.

Au sujet de la prévention sur les abus d'alcool, les règlements et informations publiques sont indispensables. Toutefois, ils ne sont pas suffisants. Une décision individuelle et responsable est en fin de compte toujours nécessaire. Si nous pensons que les interdictions et les autorisations peuvent solutionner tout problème, nous allons faire naufrage. Je vous souhaite beaucoup de succès sur ce nouveau site splendide. Laissez-vous surprendre par la multitude de choses que le vin apporte et profitez-en un peu plus. »

  Photo-angela-merkal.jpg

 

Je l’ai félicitée pour ce discours qui rend un vibrant hommage à notre profession. Elle m’a remercié et envoyé la photo ci-dessus, dédicacée.

Les vignerons Français souhaiteraient que nos hommes politiques tiennent de tels propos. Ne sont-ils aussi méritants et performants que les vignerons allemands ?...

Ils devraient s’inspirer de cet aphorisme d’Hippocrate, le grand médecin de l’Antiquité, qui garde après 25 siècles toute sa fraîcheur et toute son actualité :

« Le vin est une boisson merveilleusement appropriée à l’homme si, en santé comme en maladie, on l’administre avec à propos et juste mesure suivant la constitution individuelle. »

Plus près de nous, écoutons, Albert Lebrun, Président de la République Française, en visite à Châteauneuf-du-Pape en 1938 :

« Le vin ne confère pas seulement santé et vigueur. Il porte aussi en lui des propriétés lénifiantes qui, en même temps qu’elles assurent l’équilibre rationnel de l’organisme, prédisposent à l’harmonie des esprits. Par surcroît, il sait, aux heures difficiles, verser dans nos cœurs hésitants, la confiance et l’espoir. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article